Vent d’Ouest

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2007

13 septembre, 2007

De l’inventaire… à l’invention

Classé dans : Non classé — ventdouest @ 12:26

Un souffle de gauche

en Bretagne Sud

Débat du 24 aoûtDébat du 25 août

Les intervenants et animateurs lors du premier débat “Les idées libérales et de droite ont-elles gagné la partie ?” : De gauche à droite : Thierry Goyet, Marylise Lebranchu, députée, vice- présidente du Conseil régional de Bretagne, Jean-Claude Gayssot, ancien ministre, vice-président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon,  Daniel Gilles, Président de Vent d’Ouest et Jean-Luc Gonneau, animateur des collectifs antilibéraux et rédacteur en chef de “Réchauffer la Banquise”.

Lors du deuxième débat  “Gauche : des projets, des organisations à réinventer”. Francis Wurtz, Président du groupe Gauche Unie Européenne/Gauche Verte Nordique au Parlement européen, François Delapierre, délégué général de Pour une République Sociale, membre du Bureau national du PS et Alain Hayot, vice-président du Conseil régional PACA qui ont croisé leurs réflexions sur l’avenir de la gauche et Thierry Goyet.

Les 24 et 25 août 2007, l’association Vent d’Ouest invitait la gauche à débattre après la victoire de Sarkozy et de la droite lors des dernières élections présidentielle et législatives. Autour du thème “De l’inventaire… à l’invention”, une centaine de personnes a participé aux deux débats organisés pour confronter les points de vues, tirer des enseignements, ébaucher à plusieurs voix les contours possibles d’une gauche créative et courageuse portant un réel projet de société humaniste et pr ogressiste.

Daniel Gilles, vice-président de la Région Bretagne, donnait la parole lors du premier débat “Les idées libérales et de droite ont-elles gagné la partie ?” à Jean-Claude Gayssot, ancien ministre, vice-président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon, Marylise Lebranchu, députée, vice- présidente du Conseil régional de Bretagne et Jean-Luc Gonneau, animateur des collectifs antilibéraux et rédacteur en chef de “Réchauffer la Banquise”. Sans tabous, ils ont cherché à comprendre les raisons politiques, idéologiques, sociologiques de la victoire de Sarkozy et de l’échec de la gauche. Ses erreurs, ses insuffisances… ont été pointées, les expériences gouvernementales passées au crible. Le renoncement, la résignation, le sentiment de fatalité ainsi alimenté… dénoncés.

“Les idées libérales et de droite

ont-elles gagné la partie ?”

Ainsi Marylise Lebranchu s’est livrée à une analyse honnête des difficultés de la gauche. “La gauche depuis 2002 a perdu faute de courage. En matière d’emploi, de sécurité, d’immigration, face au populisme ambiant sur tous ces sujets, nous étions dos au mur, nous n’avons pas su répondre. Sarkozy a pu ainsi surfer ces cinq dernières années sur la vague des peurs.” Pour l’ancienne Garde des Sceaux, la gauche s’est aussi montrée incapable de gérer la nouvelle ère médiatique. “Le courage, c’est de s’exprimer et de se faire entendre face à une droite qui hurle sur les questions de société, et notamment de sécurité. Il faut avoir le courage de résister même quand on entend de vieux militants ouvriers approuver l’idée que les militaires s’occupent des jeunes en difficulté.”

Pour Jean-Claude Gayssot, ce ne sont pas les idées de droite qui ont gagné. C’est la gauche qui n’a pas su montrer en quoi elle est véritablement porteuse de transformation sociale et d’un projet d’avenir pour la société. Il se refuse à considérer que s’en est fini du combat transformateur et il cherche comment le relancer. Animateur de Gauche Avenir, l’ancien ministre communiste reconnaît la part de responsabilité de la gauche dans la montée du sentiment de résignation face au libéralisme. Jean-Claude Gayssot illustre son propos : “Lionel Jospin, lorsqu’il s’est exprimé sur les licenciements de Michelin en disant que l’Etat ne pouvait s’y opposer a donné du poids à l’idée de fatalité.” Il appelle la gauche, et pas seulement à l’intérieur de chaque parti, à travailler à partir de ses valeurs en les adaptant aux conditions de notre temps.

Revenant sur l’expérience du mouvement antilibéral, Jean-Luc Gonneau, rédacteur en chef de Réchauffer la Banquise, analyse les raisons de l’échec en les relativisant, car “ce fut tout de même un moment démocratique important. Certes, l’alternative proposée n’a pas su forcer le barrage de la résignation mais a posé des bases politiques non négligeables pour l’effort de reconstruction de la gauche.” Pour lui, la gauche manque d’un projet de société. Le temps lui semble venu de “transcender un certain nombre d’appareils politiques respectables” et d’envisager la création d’une nouvelle formation politique.

Invités et participants ont appelé au courage et à la combativité contre la politique de droite et ses mauvais coups tout en se questionnant sur les perspectives de transformation sociale. C’était l’objet du deuxième débat  “Gauche : des projets, des organisations à réinventer” animé par Thierry Goyet, responsable du PCF dans le Morbihan. Francis Wurtz, Président du groupe Gauche Unie Européenne/Gauche Verte Nordique au Parlement européen, François Delapierre, délégué général de Pour une République Sociale, membre du Bureau national du PS et Alain Hayot, vice-président du Conseil régional PACA ont croisé leurs réflexions sur l’avenir de la gauche.

“Gauche : des projets, des organisations

à réinventer”

 Très offensif, Francis Wurtz, à l’instar de Jean-Claude Gayssot, a lancé un appel pour un référendum sur le mini-Traité européen de Nicolas Sarkozy. “Il s’agit d’une exigence démocratique. Le Président de la République tente de faire passer le même plat que les électeurs ont nettement refusé en 2005.” Pour le député européen, c’est un premier chantier pour la gauche et la riposte aux mesures du gouvernement devrait permettre de multiplier des initiatives communes à toute la gauche.

Le mouvement d’information, de mobilisation, de citoyenneté créé lors de la campagne du Non au Traité constitutionnel européen en 2005 reste dans tous les esprits comme une expérience novatrice, riche d’enseignements et qui peut être interrogée pour explorer de nouvelles pistes. Ainsi, Francis Wurtz appelle à la mobilisation sur les grands sujets : politique, économie, social, rapports Nord/Sud, écologie et invite à travailler à une culture politique de gauche. Pour le Président du Groupe GUE/GVN au Parlement européen, “la question centrale est le projet et son ambition. L’heure est plus à la refondation idéologique et au repositionnement politique de la gauche qu’à la création d’une nouvelle force politique.”

François Delapierre, délégué général de PRS est revenu sur la campagne présidentielle de Ségolène Royal qu’il considère comme révélatrice de la réelle orientation politique du PS, “la troisième voie chère à Clinton et Blair”. Selon lui, “la gauche française est orpheline de modèle et de stratégie pour affronter le système”. Il milite pour la création d’une nouvelle force politique s’inspirant de Die Linke, nouveau lieu qui rassemblerait communistes, gauche socialiste, antilibéraux…

“Inventer et travailler à un nouvel espace idéologique de transformation sociale” voilà l’urgence selon Alain Hayot. “Après la chute du Mur de Berlin, toute une série de concepts historiques doit être mise à plat : étatisme, collectivisme, nationalisme et productivisme.” Et le vice-président de la Région PACA d’inviter à “construire une réflexion pour une alternative non-libérale à la société mondialisée en mariant l’individuel, le collectif et le social”.

Face à la mondialisation capitaliste, aux défis écologiques, aux rapports Nord-Sud… ce sont les bases mêmes de la conception de transformation sociale qu’il faut renouveler. Chacun a évoqué des pistes pour y travailler. L’inscrire dans un cadre européen et mondial, créer de nouveaux outils, inventer de nouvelles formes d’organisation… le chantier est immense et exigeant.

Vent d’Ouest a l’ambition d’y contribuer, sans exclusive et avec modestie, pour que la gauche soit au rendez-vous des enjeux du 21e siècle. 

La revue de presse des 24 et 25 août 2007

Classé dans : REVUE DE PRESSE — ventdouest @ 10:17

La revue de presse des 24 et 25 août 2007 dans REVUE DE PRESSE pdf revuedepressedelinventairelinvention.pdf

12

l'Algérie au quotidien |
Sahraouis libres |
Yüzyıla Ağıt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | St Maximin la Ste Baume que...
| inspecteurjjc
| SAINT DENIS D'AVENIR